conscience-univers

Continuum de conscience

« Celui qui n’est pas mathématicien est saisi d’un mystérieux frisson lorsqu’il entend parler de choses relevant de la quatrième dimension, d’un sentiment comparable à celui que suscite l’occulte. Et pourtant, il n’y a pas de déclaration plus banale que celle selon laquelle le monde où nous vivons est un continuum quadridimensionnel. » – Albert Einstein

Quand j’ai commencé à m’intéresser aux écrits sur les expériences de sorties hors du corps, je suis tombée sur un auteur dont la volonté d’apporter des éclaircissements scientifiques quand cela était possible m’a séduite: William Buhlman. Son livre « Voyage au delà du corps » est particulièrement très riche et très agréable à lire. Il s’agit d’un des « expérienceurs » les plus connus de notre génération. Voici quelques extraits de son livre sur la notion de « continuum de conscience » qui me semble être une notion très importante à comprendre par toute personne qui souhaite travailler avec des états de conscience modifiés.

« La conscience est un continuum s’étendant de la vigilance physique à travers des états progressifs de conscience jusque dans les zones non physiques de l’univers  dont l’existence est bien au-delà de notre vision scientifique actuelle. Ce continuum de conscience est aussi vaste  et aussi varié que l’univers lui-même. Chaque fois que nous « tombons » endormis, nous transférons notre conscience vers l’intérieur, au sein du continuum. Chaque rêve, chaque méditation et chaque séance d’hypnose nous permettent d’entrevoir une partie de notre continuum de conscience personnel. Notre reconnaissance de ce fait est un important pas en avant dans notre évolution.

Il n’est que naturel qu’il nous faille tout d’abord explorer les différents états de conscience vécus durant le sommeil, la méditation et les rêves lucides avant de pouvoir commencer à reconnaître que ces états de conscience sont liés par un flux commun de conscience.

Tous les états de conscience sont reliés, même la mort qui est le mouvement de la conscience d’une partie du continuum vers une autre. Le continuum de conscience n’est pas simplement une théorie de plus parmi tant d’autres, mais un fait que chacun de nous peut observer et vérifier par lui-même. Les expériences hors du corps faîtes sous contrôle conscient donnent à chacun la chance unique d’explorer par soi-même le continuum d’énergie. En un sens, notre conscience est comme une lumière qui a la capacité d’illuminer n’importe quelle partie de l’univers. Où que nous focalisions notre lumière, cette partie de l’univers (dans le corps physique ou hors de celui-ci) devient consciente et réelle pour nous. » – William Buhlman (Voyage au-delà du corps)

« Les états de conscience relevant du plan physique sont relativement rudimentaires et troubles en comparaison avec les états de conscience non physiques. Lorsque nous aurons transcendé nos véhicules biologiques, nous serons libres de faire l’expérience de l’essence de notre conscience dans toute sa plénitude. Cette essence existe et s’étend bien au-delà de ce que notre imagination peut concevoir.  » – William Buhlman (Voyage au-delà du corps)

Les différents modes de perception (toujours d’après William Buhlman) :

  1. Conscience de veille physique
  2. Etat hypnagogique, états méditatifs, visualisation créatrice, états hypnotiques et de nombreux autres états altérés de conscience
  3. Rêves
  4. Rêves lucides
  5. Expériences spontanées de sortie hors du corps
  6. Séjours « au-delà » de la mort
  7. Explorations hors du corps faîtes sous contrôle conscient au sein des différentes dimensions non physiques de l’univers

Avec un entraînement adéquat, nous pouvons apprendre à passer de manière consciente d’un de ces états à un autre, ce qui est important si l’on souhaite conserver la mémoire de ce que l’on a pu voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>