Rêve lucide

Rêves lucides

Un rêve lucide est un rêve dans lequel le rêveur a pris conscience qu’il était en train de rêver. Dans un rêve « normal », nous évoluons tel un « zombie », n’ayant aucune influence sur ce qui nous arrive. Le plus souvent, nous prenons conscience que nous avons rêvé au moment du réveil. Les souvenirs de ces rêves ont tendance à être parcellaires, et ont la fâcheuse tendance à disparaître assez rapidement.

On peut toutefois déjà observer dans ces rêves « normaux » qu’il existe des intensités différentes. C’est ainsi qu’il y a des rêves qui nous marquent profondément, avec une symbolique, une signification et un souvenir ineffaçable dans nos mémoires. Alors que d’autres, les plus fréquents, passent quasiment inaperçus.

Le monde des rêves est un monde fascinant. Beaucoup de psychologues s’y sont intéressés, voyant là l’expression de notre part inconsciente, capable de nous révéler nos peurs ou nos espérances cachés par exemple. Dans le domaine scientifique, les chercheurs ont étudié par le biais d’électroencéphalogramme le fonctionnement du cerveau tout au long du sommeil et sont devenus capables d’identifier l’occurrence d’un rêve qui concorde avec des ondes cérébrales rapides, les ondes beta, les mêmes qu’à l’état de veille (d’où le terme de sommeil paradoxal).

Les rêves lucides sont un concept admis par le milieu scientifique. Des études sur des rêveurs lucides ont récemment permis de mettre en évidence que ceux-ci présentent dans leur cerveau un cortex préfontal plus développé. Cette zone du cerveau est habituellement associée à la notion de « conscience de soi ».

Les rêveurs lucides possèdent un cortex préfrontal plus étendu que les autres personnes. (copyright MPI for Human Development)
Les rêveurs lucides possèdent un cortex préfrontal plus étendu que les autres personnes. (copyright MPI for Human Development)

Le cerveau étant un organe évolutif et flexible, qui s’adapte à ce que nous attendons de lui, il me semble tout à fait plausible qu’une pratique régulière de la méditation ou/et de l’état de transe doit permettre de développer notamment cette zone spécifique du cerveau, rendant ainsi plus aisée la capacité à réaliser des rêves lucides.

Un rêve lucide est l’occasion de vivre des expériences totalement inédites, car en rêve, absolument tout est possible. Nous sommes libérés des contraintes de la matière, de la morale, nous sommes libres… Nous pouvons voler, traverser les murs, monter sur une licorne, plonger au fond des océans, et même avoir des relations sexuelles qui croyez-moi vous laisseront un souvenir très agréable!

Lors d'un rêve lucide, j'ai pu monter une licorne mais le vol reste mon activité préférée
Lors d’un rêve lucide, j’ai pu monter une licorne mais le vol reste mon activité préférée

Ces rêves peuvent également être l’occasion de dépasser ses peurs et de prendre confiance en soi dans de nombreux aspects de notre vie quotidienne. Leur pouvoir de transformation est bien réel.

Jusqu’à présent, j’ai pu expérimenter deux façons de vivre un rêve lucide:

Prendre conscience que l’on est en train de rêver à partir d’un rêve classique

La première, au vu des lectures que j’ai pu faire sur internet, est la plus fréquente. Il s’agit, à partir d’un rêve normal, de prendre conscience que l’on est en train de rêver. L’une des techniques existantes permettant que cela se produise est de répéter, le plus souvent possible au cours de la journée, un « test de réalité », qui peut être par exemple de compter ses doigts, de toucher un mur pour voir si il est bien réel, tout en se posant la question « suis-je dans un rêve? ». L’idée est que ce mécanisme devienne tellement habituel que le rêveur va peut-être le reproduire pendant son rêve et se rendre ainsi compte que ce coup-ci, il est en train de rêver.

Entrer dans un rêve lucide directement depuis l’état de transe

Je vous parlerai toutefois majoritairement dans ce blog de l’autre approche, qui consiste à entrer directement depuis un état de transe, à l’intérieur d’un rêve, donc sans interruption de la conscience. On n’a alors plus besoin de « prendre conscience » de quoi que ce soit, étant donné que la conscience ne s’est jamais éteinte comme c’est le cas durant un cycle de sommeil classique.

Cette capacité se développe naturellement par une pratique régulière de l’état de transe.  Une fois la transe établie (le corps physique n’est plus perceptible et peut même être endormi), certaines images peuvent apparaître. Ces images sont très importantes, non pas par leur signification qui n’en ont le plus souvent aucune, mais pas leur nature, et par ce qu’elles peuvent nous permettre de vivre. Certaines d’entre elles sont en effet des portes vers d’autres plans de réalité, qui se proposent à nous spontanément. Quand on  arrive à les maintenir suffisamment longtemps (pour cela, il faut s’exercer), et à focaliser notre concentration sur elles, il se produit une projection de notre conscience à l’intérieur de l’image.

Les images qui apparaissent en état de transe peuvent être des portes d'accès à d'autres  plans de réalité
Les images qui apparaissent en état de transe peuvent être des portes d’accès à d’autres plans de réalité

Une image de forêt va ainsi nous projeter en vol au dessus d’une forêt, l’image d’un paysage qui défile peut nous projeter à l’intérieur d’un train, etc…

Quand cela se produit, il est important de comprendre qu’il n’y a alors eu aucune interruption dans notre flot de conscience, on vit alors un rêve lucide en pleine conscience, et on devient capable, par la discipline, la pratique, d’arriver à une maîtrise telle que l’on peut provoquer ces rêves lucides à la demande (je n’en suis pas encore là, mais je constate que la fréquence de ces expériences augmente).

Un rêve lucide peut prendre fin de différentes manières:

  • on peut être « balloté » dans une suite de rêves où notre conscience est altérée progressivement avec le risque que nous perdions cette conscience à un niveau ou à un autre
  • on peut revenir à l’état de transe dans lequel on était avant le rêve, auquel cas le souvenir du rêve sera intact
  • on peut ressentir une « aspiration » ou « accélération » typique d’une sortie de corps. On se retrouve alors amené dans d’autres plans de réalité. Chaque changement de ce type rend la mémorisation plus difficile.

Il est très conseillé de garder près de soi un petit cahier où l’on pourra noter l’expérience qui a été vécue, si vous souhaitez en garder trace.Pour ma part, j’ai toujours près de moi un ordinateur portable qui me sert à me filmer pour enregistrer mes témoignages lorsque j’estime que cela en vaut la peine. Une fois que vous êtes réveillés, tant que votre corps est immobile, et que le souvenir du rêve est encore bien présent, je vous conseille de vous remémorez votre rêve avant de bouger afin d’améliorer le processus de transfert de la mémoire vers votre cerveau physique . Si vous ne faîtes pas cela avant de bouger, vous risquez en effet de perdre de nombreuses informations.

Des articles seront publiés régulièrement pour apporter plus de précisions sur des points spécifiques aux rêves lucides, n’hésitez donc pas à poursuivre votre lecture.

A voir également :

« Pourquoi certains arrivent à contrôler leurs rêves et d’autres non » – Science et Avenir – 29 janvier 2015

LD4All, pour Lucid Dream for all, un site dédié à ce sujet, avec un forum de discussion notamment : http://www.ld4all.com/

Oniros, une page qui présente quelques exercices à appliquer pour favoriser les rêves lucides: http://www.oniros.fr/revelucide.html